Blog

Trucs et astuces de nos membres pour réussir son année
Article publié il y a 9 mois

Trucs et astuces de nos membres pour réussir son année

Nous avons interrogé  les membres de La Permanence: mais quels sont donc vos petits secrets pour travailler plus efficacement ?

On le sait tous, réussir ses concours, c'est un assemblage de petits détails qui mis bout à bout finissent par faire la différence. Tour d'horizon des petits secrets qui nous ont été révélés.


Stella, première année de médecine (Lyon):

"Pour moi, la clé c'est d'organiser sa journée de travail comme une horloge suisse. Venir tous les jours à la même heure, faire ses pauses à horaires fixes, partir le soir à la même heure". Quand l'organisation de la journée est gravée dans le marbre, l'esprit se libère et on a la tête plus libre pour apprendre. Si l'on doit décider chaque jour à quelle heure venir et à quelle heure repartir, on engage tous les jours le même petit combat contre soi-même et on laisse de la place au doute et à l'angoise d'en faire assez. Stella nous dit: "J'ai fixé en tout début d'année mes horaires de travail pour chaque jour de la semaine, je m'y tiens. Pour moi ce n'est pas une donnée variable, je suis simplement mon emploi du temps, ça m'évite de me prendre la tête tous les jours sur un sujet qui ne devrait pas en être un"


Chloé, dernière année de dentaire (Paris):

 "Je coupe ma journée de travail solo avec des moments de révision collective. On se met à 3 ou 4 avec des amis et on travaille certains points ensemble pendant environ 1h. On se pose des questions, on s'explique les choses, on s'assure qu'on a bien compris le fond des choses, bref on apprend ensemble. Ca permet de changer le mode d'apprentissage, ça coupe la solitude de se retrouver tout seule sur sa chaise devant ses polycopiés. Et au final, les deux modes de révision se complètent assez bien je trouve". Effectivement, une journée seul devant ses cours peut rapidement être pesante et affecter le moral. Organiser une coupure dans la journée où l'on va se retrouver avec des gens que l'on apprécie pour avancer ensemble dans la bonne humeur, ce ne peut être que recommandé.


Alex, préparation à l'examen du barreau (Paris): 

"Lors de mes sessions à La Permanence, je fais de vraies pauses et je parle d'autre chose à ces moments-là. J'essaie d'ailleurs de faire des pauses avec des gens qui ne sont pas dans le même cursus que moi, ça évite que l'on parle de nos cours. Je vois trop de camarades qui ne coupent jamais vraiment. Certes, ils font une pause café mais ils la passent à parler de leurs révisions, de certains points qu'ils n'ont pas compris, de la probabilité de tel sujet de tomber à l'examen, etc. Au final, leur esprit ne se vide pas durant la pause, et ils ne se reposent pas réellement. Du coup, au moment de réattaquer, ils sont presque plus tendus qu'avant la pause et finissent la journée épuisés". Effectivement, difficile de ne pas être d'accord avec Alex: on ne répètera jamais assez l'importance de faire de vraies coupures, brèves ou longues d'ailleurs. Il faut vraiment que notre esprit passe à autre chose pendant un certain temps. La journée de travail ne pourra être que plus efficace.


Yousri, prépa scientifique (Lyon):

"J'ai appris à organiser ma journée en respectant mon rythme physiologique. Je suis plutôt du soir pour ma part, or je me forçais à commencer ma journée tôt le matin pour pouvoir travailler au maximum durant la journée. Je finissais par être crevé dès 16h ou 17h et je me traînais durant les dernières heures de la journée pour tirer encore quelques heures de travail , qui au final n'étaient pas du tout efficaces et qui de plus me frustraient beaucoup et me pourrissaient l'humeur. J'ai finalement changé mon rythme de travail. Je me laisse dormir autant que nécessaire le matin et je travaille tard le soir. Mon corps est beaucoup plus à l'aise avec ce rythme, et mon esprit aussi". On est d'accord avec Yousri ici encore. Inutile de transformer sa journée de travail en un long calvaire pour essayer d'en faire le maximum. Acceptons que nous soyons tous faits différemment, adaptons notre rythme de travail en fonction. Quand certains seront au lit à 21h30, d'autres seront en pleine session de travail à La Permanence. A contrario, certains font couleur leur café à 7h du matin pendant que d'autres sont encore en plein sommeil.


N'hésitez pas à nous donner vous aussi vos petits trucs et astuces qui font que vous travaillez mieux et plus sereinement. Nous publierons d'autres billets de ce type pour les partager avec la communauté des permanautes.